En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies.

Au sein du Centre Communal d'Action Sociale de la Ville de Lillers, le service de santé scolaire assure une mission de prévention auprès des enfants dès leur entrée en maternelle jusqu’à la fin du primaire.

 

Bilans infirmiers :

Les bilans infirmiers concernent :

  • Tous les enfants de Grande Section de maternelle qui bénéficient d'un dépistage sensoriel (contrôle de la vue, de l'audition), vérification des vaccinations, calcul de l'Indice de Masse Corporelle (IMC), conseils sur l'alimentation...
  • Les élèves de CP qui n'auraient pas été vus en classe de Grande Section de maternelle,
  • Les élèves de CE2,
  • Les élèves de primaire présentant des difficultés scolaires. Ce bilan est joint au dossier MDPH constitué par le directeur de l'établissement.

 

Éducation et promotion de la santé :

Cette mission est menée en collaboration avec les enseignants qui proposent les thèmes, à savoir :

  • L'hygiène corporelle et bucco-dentaire en classe de Grande Section de maternelle,
  • Prévention de l'alcoolisme : qu'est ce que l'alcool ?, quels sont les risques de la consommation d'alcool ?, Quels sont les effets sur l'organisme ?, Alcool et Dépendance, Traitement, Sevrage et Recommandations. Le public ciblé concerne les élèves des classes de CM1 et CM2 (avant l'entrée au collège).
  • Prévention du tabagisme : Le tabac c'est quoi ?, Quels sont les risques de la consommation de tabac ?, Quels sont les effets du tabac sur l'organisme ?, Tabac et dépendance, Tabagisme passif. Le public ciblé concerne les élèves des classes de CM1 et CM2 (avant l'entrée au collège).

Ces séances sont dispensées à la demande des directeurs d'établissements, sous forme de débats, à partir de supports adaptés (exposition, CD Roms, affiches...).

 

Aménagement scolaire en réponse à la situation personnelle de l'élève : 

Un Projet d'Accueil Individualisé (P.A.I.) est mis en place lorsque la scolarité d’un élève, notamment en raison d’un trouble de santé invalidant, nécessite un aménagement. Hormis les aménagements prévus dans le cadre du PAI, la scolarité de l’élève se déroule dans les conditions ordinaires.

  • Initiative

Ces aménagements sont engagés à la demande de la famille et du chef d’établissement.

 

  • Concertation médecin / famille

Le médecin traitant est associé à l’élaboration du PAI.

 

  • Elaboration

Ce document organise, dans le respect des compétences de chacun et compte tenu des besoins spécifiques de l’élève, les modalités particulières de prise en charge, globalement en tenant compte des éléments médicaux qui nécessitent une attention et des gestes précis et fixe éventuellement les conditions de cette prise en charge.

Afin de respecter le code de déontologie, aucun diagnostic médical ne peut apparaître sur ce document.

Avec l’accord de la famille, toutes informations pouvant être utiles à la prise en charge de l’élève pourront être jointes au projet. Les symptômes visibles, les mesures à prendre pour assurer la sécurité de l’élève, les médecins doivent y figurer.

 

  • Signature du protocole

Le P.A.I. est signé par les différents partenaires.

Le projet peut prévoir une assistance pédagogique à domicile dans certains cas particuliers. Les partenaires sont : la famille, le médecin traitant, le spécialiste qui suit l’enfant, le chef d’établissement, l’infirmière de santé scolaire, éventuellement l’auxiliaire de vie scolaire ou l’accompagnant aux élèves en situation de handicap.

 

  • Diffusion

Elle se fait au sein de la communauté éducative et auprès de tous les partenaires concernés.

Le respect du secret professionnel est une obligation générale et absolue qui s’impose aux médecins et infirmiers. Aussi, si certains aspects médicaux sont évoqués, ce doit être avec l’accord des familles et sous contrôle du personnel médical.

Il importe, dans l’intérêt même de l’élève, de rappeler le devoir de confidentialité auquel tous les membres de la communauté éducative sont soumis.

 

  • Durée de validité

Le P.A.I. est lié à la pathologie ou à un trouble constaté pendant l’année scolaire. Il peut donc être établi pour une période allant de quelques jours à une année scolaire. Il peut également être reconduit d’une année sur l’autre (réactualisation). Le PAI est adapté en cas de voyage scolaire, séances de sports…

 

  • Remarques

⇒ Des modifications peuvent être apportées en cours d’année selon l’évolution de la santé de l’élève, à la demande de la famille ou de l’équipe éducative 

⇒ Un élève atteint de troubles de la santé doit être considéré de la même manière qu’un élève en bonne santé. C’est l’objectif central d’un processus d’intégration 

⇒ Un protocole d’urgence peut être constitué et diffusé auprès de la communauté scolaire

⇒ En année d’examen, la demande d’aménagement du temps peut être demandée.